opposé au vaccin contre le Covid-19, Djokovic pourrait devoir déclarer forfait

Triple tenant du titre à Melbourne et en quête d’un historique 21e titre en Grand Chelem, Novak Djokovic a publiquement pris position contre le vaccin contre le Covid-19. Un choix qui pourrait le contraindre à renoncer à l’Open d’Australie.

Les joueurs de tennis non-vaccinés contre le Covid-19 pourraient avoir du mal à obtenir un visa pour participer à l’Open d’Australie, a averti mardi un responsable politique australien, jetant un doute sur la participation en janvier du triple tenant du titre Novak Djokovic. Le n°1 mondial serbe, neuf fois vainqueur de la première levée du Grand Chelem ne s’en est d’ailleurs pas caché, les restrictions annoncées pourraient le contraindre à renoncer au tournoi où il a connu le plus de succès.

« Si je comprends bien, le gouvernement et Tennis Australia (la Fédération australienne) prendront leur décision finale dans deux semaines, explique-t-il dans le quotidien serbe Blic. Comme cette année, il y aura beaucoup de restrictions. De ce que j’ai entendu par mon agent, ils essaient d’améliorer les conditions pour tous les joueurs, vaccinés ou non. Considérant tout cela, je ne sais toujours pas si je jouerai à Melbourne. Je ne sais pas si je vais aller en Australie, je ne sais pas ce qui se passe. La situation actuellement n’est pas bonne. » Les opinions du Serbe sur la question de la vaccination sont pour le moins controversées. Aujourd’hui encore, Djokovic refuse de dire s’il est lui-même vacciné.

« Le virus se désintéresse de votre classement »

« Je n’ai pas trop parlé (de la vaccination) parce que tout le monde faisait des suppositions basées sur quelque chose que j’ai dit il y a un an (« Personnellement, je ne suis pas pour les vaccins, je n’aimerais pas que quelqu’un m’oblige à le faire », expliquait-il alors). Je ne dirai pas si je suis vacciné ou non. C’est une affaire privée, je pense qu’il est inapproprié de demander cela à une personne. Je vous le dis, je ne sais pas si je vais aller en Australie. »

Y renoncer alors que la présence de ses rivaux Rafael Nadal et Roger Federer, qu’il cherche à dépasser au nombre de titres du Grand Chelem (20) serait un véritable coup dur. Un choix qu’il semble toutefois prêt à assumer si sa participation devait être conditionnée à la vaccination.

« Je ne pense pas qu’un joueur de tennis non vacciné aura un visa pour venir dans ce pays », a déclaré Dan Andrews, Premier ministre de l’Etat de Victoria, dont la capitale Melbourne accueille en janvier l’Open d’Australie.

« Le virus se désintéresse de votre classement ou du nombre de tournois du Grand Chelem que vous avez remportés », a ajouté le responsable politique: « Et si ces joueurs obtenaient un visa, il leur faudrait sans doute rester en quarantaine pendant deux semaines, contrairement aux autres joueurs » vaccinés. Djokovic sait à quoi s’en tenir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent