« Je ne suis pas au niveau », regrette Gasquet

Richard Gasquet, sélectionné en équipe de France de Coupe Davis pour son expérience, a regretté de ne pas avoir eu « le niveau », après sa défaite dans le premier match contre la République tchèque, jeudi à Innsbruck ; face à Tomas Machac.

« L’expérience, ce n’est pas tout. C’est surtout le niveau qui est important et le niveau n’était pas bon aujourd’hui, tout simplement », a analysé Richard Gasquet (86e mondial à 35 ans) après sa défaite 7-6 (7/3), 6-2 face à Tomas Machac (143e à 21 ans) en Coupe Davis.

« Il est jeune, il ne fait pas de faute, il sert bien (…) C’est moi qui ne suis pas au niveau, tout simplement », a-t-il ajouté. « J’ai fait énormément de fautes, à aucun moment je n’ai réussi à bien frapper la balle », a-t-il estimé, soulignant avoir « perdu vraiment confiance après le premier set ».

Gasquet a perdu confiance en cours de match

« C’est assez rare que je perde autant confiance dans une partie, ça m’est rarement arrivé », a-t-il relevé. « J’ai été mauvais sur le match. Je n’ai pas réussi à trouver de l’énergie. C’est surtout la perte du premier set qui m’a fait vraiment plus mal que ça aurait dû », a-t-il ajouté en estimant qu’il était « moins solide qu’avant ».

Au-delà de ce constat et de la défaite personnelle, Gasquet a souligné que « le plus dur », et parce que c’est la Coupe Davis, « c’est de ne pas avoir réussi à gagner un point pour tout le monde », pour l’équipe de France. « Je me suis mis beaucoup de pression, j’avais à coeur de gagner ce match. Tout le monde m’encourage beaucoup dans l’équipe, le capitaine aussi, donc c’est ça qui fait le plus mal quand tu perds. C’est toujours douloureux à porter. C’est pas la première fois, mais c’est toujours aussi pénible », a-t-il poursuivi.

La France est dans le groupe C de cette Coupe Davis avec la République tchèque et la Grande-Bretagne qu’elle affrontera samedi. Les meilleures équipes de chacun des six groupes ainsi que les deux meilleurs deuxièmes accèderont aux quarts de finale.

MI avec AFP et Eric Salliot à Innsbruck avec AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent