« Ils sont en train de tuer cette compétition » balance Lleyton Hewitt

Après la défaite de l’Australie face à la Croatie (3-0), jeudi en Coupe Davis, le capitaine australien Lleyton Hewitt, ancien numéro 1 mondial, s’est montré très critique sur l’évolution de la compétition et la rumeur d’un nouveau contrat avec Abu Dhabi.

Bientôt une fronde contre Kosmos, la société organisatrice de la Coupe Davis? Alors que la compétition a déjà bien évolué depuis 2019, avec l’abandon du format traditionnel et des rencontres à domicile (ou à l’extérieur) étalées sur l’année, le Telegraph a révélé ces derniers jours que le tournoi pourrait être organisée à partir de 2022 et pour cinq ans à Abu Dhabi. La goutte de trop, pour Lleyton Hewitt.

Alors que l’Australie s’est inclinée jeudi contre la Croatie (3-0) lors de son premier match, le capitaine des Aussies, ancien numéro 1 mondial, a poussé un gros coup de gueule quant à l’évolution de la compétition.

« La Coupe Davis a par le passé été tenue en très haute estime parce qu’elle était le summum de notre sport »

« Je pense que c’est ridicule, a-t-il pesté. Ce n’est pas le but de la Coupe Davis. Ça fait trois ou quatre ans maintenant que je le dis. Même ce soir (à Turin, ndlr), on a un stade merveilleux, mais la foule n’est vraiment pas énorme… Ce n’est pas le but de la Coupe Davis. Certains de mes meilleurs souvenirs (en carrière) venaient de la Coupe Davis, avec des demi-finales et des finales devant des salles combles, et peu importe si c’était en Australie (à domicile, donc) ou si c’était à Hawaï (à l’extérieur contre les Etats-Unis). Mais l’ambiance était incroyable. Parfois, les matchs à l’extérieur étaient presque aussi spéciaux parce qu’il fallait trouver un moyen de pouvoir se regrouper en équipe. »

Mais ça, c’était avant. « Je raconte ces histoires aux jeunes, et je suis déçu pour eux, ils aimeraient connaître cette situation, a poursuivi Hewitt. La Coupe Davis a par le passé été tenue en très haute estime parce qu’elle était le summum de notre sport, avec ses matchs en cinq sets. Les tournois du Grand Chelem et la Coupe Davis, c’était ces matchs en cinq sets. Mais nous avons jeté cela par la fenêtre, et maintenant nous jetons également la maison par la fenêtre. Jouer un match de qualification ici ou là, au meilleur des trois sets, n’est pas la même chose que d’avoir des matchs du tableau principal aller-retour tout au long de l’année. Donc s’ils vendent maintenant l’âme de la Coupe Davis au Moyen-Orient pendant encore cinq ans, je pense que c’est ridicule, et qu’ils sont en train de tuer la compétition. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent