Ville de Créteil – Théâtre vaudeville : Harvey

Théâtre vaudeville : Harvey

@Polo Garat

 

Laurent Pelly et Agathe Mélinand reprennent la pièce de Mary Chase à la Maison des Arts les mercredi 12 et jeudi 13 janvier 2022 à 20h. Ne manquez sous aucun prétexte ce vaudeville désopilant qui encourage à plus de tolérance et au respect de la différence !

 

Si tous les anglo-saxons connaissent et raffolent de l’histoire insensée d’Elwood P. Dowd et de son extraordinaire ami, le lapin géant, étonnamment en France, ils sont tous deux inconnus du public.

En 1944,  quand la journaliste, dramaturge américaine Mary Chase écrit « Harvey » c’est un véritable triomphe. À Broadway, la pièce se joue pendant 5 ans à guichets fermés et elle obtient le prix Pulitzer. Au cinéma, l’interprétation de James Stewart reste fameuse.    

          
Il n’en fallait pas davantage pour que la complicité malicieuse de Laurent Pelly et Agathe Mélinand, se remette en mouvement tant la dramaturgie extravagante de « Harvey », la charge psychologique des personnages, les ambiguïtés et la mélancolie de cette farce intime et sociale, la force de l’imaginaire cochent toutes les cases de leur subtil talent à produire les meilleures fantaisies grinçantes qui soient.   

         
Jacques Gamblin dont on admire la délicatesse et la sensibilité de certaines interprétations gentiment borderline est un inénarrable Elwood P. Dowd. En alléguant de son amitié indéfectible pour son Harvey de lapin, notre quinquagénaire rêveur et fantasque va détraquer l’impassibilité morose de la société bourgeoise dans laquelle il évolue. Nous voyagerons des salons les plus en vue aux asiles d’aliénés.       

      
L’intrusion imaginaire de ce ruminant géant va mettre sans dessus-dessous les conventions ordinaires et l’hypocrisie de ce petit monde. 
De quiproquos en effets de surprises, ce vaudeville désopilant bat son plein. Incognito, il encourage à plus de tolérance et au respect de la différence, en catimini, il revendique la force de la fantaisie et le pouvoir de la tendresse.

En optant délibérément pour l’œil du fou, « Harvey » échappe au réalisme, tord le cou aux préjugés et ré enchante la vie. Continuons de rêver !

 

Mercredi 12 et jeudi 13 janvier à 20h

Maison des Arts et de la Culture – Place Salvador Allende –  Créteil

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent