le père de Djokovic le présente en « leader du monde libre »

L’Australie a annulé le visa de Novak Djokovic qui était arrivé à l’aéroport de Melbourne dépourvu des documents nécessaires à l’entrée dans le pays. Le tennisman serbe a reçu un soutien appuyé de son père qui l’a érigé en chantre des personnes les plus démunies dans le monde.

Bloqué à l’aéroport et retenu le temps des formalités administratives, après le refus de son visa d’accès au territoire australien, Novak Djokovic peut compter sur toute la Serbie dont le président l’a publiquement défendu. Au sein de sa famille, on le présente même en victime et en défenseur du tiers-monde après son refus de la vaccination contre le Covid-19.

« Mon fils est ce soir en captivité en Australie, mais il n’a jamais été aussi libre, a ainsi lancé son père Srdjan auprès du journal serbe Telegraph. A partir de ce moment, Novak est devenu le symbole et le leader du monde libre, le monde des nations et des peuples pauvres et défavorisés. »

L’équipe de Novak Djokovic a rempli le mauvais formulaire pour le visa du joueur. Le visa ensuite demandé n’autorisait pas de dérogation médicale, qui permet à une personne d’être exemptée du vaccin. Pour rappel, Novak Djokovic refuse d’indiquer s’il est vacciné et n’a pas souhaité non plus donner plus de précisions quant à la manière dont il a obtenu sa dérogation médicale.

Srdjan Djokovic: « Novak est le Spartacus du nouveau monde »

Novak Djokovic serait un pionnier et un défenseur des opprimés pour son père Srdjan. Au-delà d’être « le meilleur joueur de tennis et athlète de tous les temps », la star de 34 ans peut faire évoluer les mentalités, même en venant d’un « petit pays » comme la Serbie.

« On peut l’emprisonner ce soir, on peut l’enchaîner demain, mais la vérité est comme l’eau et elle trouve toujours son chemin, a encore estimé le père du numéro un mondial. Novak est le Spartacus du nouveau monde qui ne tolère pas l’injustice, le colonialisme et l’hypocrisie, mais se bat pour l’égalité de tous les peuples de la planète, quelle que soit la couleur de leur peau, quel que soit le Dieu auquel ils prient et combien d’argent ils ont. »

Djokovic va être expulsé d’Australie

Novak Djokovic a beau avoir remporté 20 titres du Grand Chelem, l’actuel numéro un mondial de tennis ne bénéficiera d’aucun traitement de faveur en Australie. Arrivé mercredi à l’aéroport de Melbourne, le favori du prochain Open d’Australie (17 au 30 janvier) s’est pourtant vu refusé l’accès au territoire. La faute à un visa non-conforme à l’exemption de vaccination contre le Covid-19 qui devait lui permettre, a priori, de participer au premier tournoi majeur de l’année 2022.

« Les ressortissants étrangers qui ne disposent pas d’un visa valide ou dont le visa a été annulé seront placés en détention et expulsés d’Australie », ont déclaré les douanes australiennes, pour qui « Nole » était dépourvu des documents nécessaires pour entrer sur le territoire.

Un recours légal du clan Djokovic

Conscient de se trouver dans une situation inédite sur le plan médiatique, et alors que d’autres joueurs auraient bénéficié de plus de complaisance après avoir bénéficié d’une exemption de vaccination, Novak Djokovic ne souhaite pas en rester là. Celui qui rêve d’un 21e sacre record en Grand Chelem, le 10e à Melbourne, a intenté un recours devant la justice australienne.

Un juge de Melbourne, Anthony Kelly, examinera à 18h (8h, en France) la requête du Serbe, retenu par les services d’immigration à Melbourne depuis son arrivée dans le pays mercredi soir dans l’intention de participer à l’Open d’Australie. L’appel des avocats pourrait retarder le départ de Djokovic, attendu dans les prochaines heures. Le feuilleton Djokovic, n’est pas prêt de s’achever même si le Serbe a depuis supprimé le Majeur australien de son calendrier sur son site internet. Voilà peut-être un indice sur la suite de cet incroyable affaire.

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent