déjà sur le court pour s’entraîner, Djokovic remercie le juge

Novak Djokovic s’est exprimé pour la première fois depuis que le juge a annulé… l’annulation de son visa. Le Serbe veut rester en Australie pour aller chercher un 10e titre à Melbourne.

Novak Djokovic sort du silence. Quelques heures après la décision du juge d’annuler… l’annulation de son visa, le numéro un mondial a publié ses premiers mots sur les réseaux sociaux, accompagnés d’une photo prise à la Rod Laver Arena de Melbourne, où il a pu s’entraîner. « Je suis heureux et reconnaissant que le juge ait annulé l’annulation de mon visa. Malgré tout ce qui s’est passé, je veux rester et essayer de concourir à l’Open d’Australie. Je reste concentré sur cet objectif. Je suis venu ici pour jouer à l’un des événements les plus importants que nous ayons, devant des fans extraordinaires. Pour l’instant, je ne peux pas en dire plus mais MERCI à tous de m’avoir soutenu pendant tout cela et de m’avoir encouragé à rester fort ».

>> Suivez l’Open d’Australie en direct

La situation n’est pas encore réglée

Si le nonuple vainqueur de l’Open d’Australie a gagné une première bataille après l’annulation de la décision initiale, rien n’est encore définitif. Il peut désormais se balader sans problèmes dans les rues de Melbourne ou manger au restaurant mais Djokovic reste sous la menace d’une expulsion discrétionnaire du ministre de l’Immigration, Alex Hawke, qui peut encore, à tout moment, décider l’annulation du visa du numéro un serbe et de son expulsion.

Selon 9 News Australian, Alex Hawke serait encore en réflexion à ce sujet ce lundi alors que The Sydney Morning Herald évoque la journée de mardi pour la prise de cette décision.

Novak Djokovic n’a lui pas perdu de temps pour se remettre en forme avec une session d’entraînement très tardive à Melbourne, aux alentours de minuit, heure australienne. Le Serbe a posté une photo de lui sur la Rod Laver Arena lors de son message de remerciements.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent