Rinderknech et Paire arrachent leur qualification

Si l’on excepte Ugo Humbert, qui jouait un compatriote, la plupart des joueurs français ont franchi le premier tour de l’Open d’Australie, tandis que les Bleues ont enchaîné les déceptions.

Le contingent bleu a vécu beaucoup d’émotions à Melbourne, au 1er tour de l’Open d’Australie. Contre toute attente, Richard Gasquet, 81e mondial, est sorti vainqueur en cinq manches (3-6, 7-6 (7/4), 7-6 (7/3), 6-3) du duel franco-français qui l’opposait à Ugo Humbert, lequel avait atteint le 2e tour l’an passé.

« Cette victoire, c’est une grosse surprise pour moi, je ne vais pas dire le contraire, a déclaré Gasquet. Je n’ai pas fait de matches, j’ai été sept jours dans un lit, à regarder l’heure toutes les vingt minutes. Je ne m’attendais pas à gagner ce match. Le tennis, c’est parfois irrationnel. » Et cruel.

Hugo Gaston, qui participait à son deuxième Majeur australien après une élimination au 1er tour l’an passé, n’a pas franchi l’écueil qui s’est de nouveau présenté à lui. Frustré de s’être fait barrer la route par l’Australien Christopher O’Connell, 175e à l’ATP et bénéficiaire d’une invitation dans le grand tableau, Gaston a reconnu qu’il était capable de faire « beaucoup mieux ».

La soirée australienne a en revanche souri à Benoît Paire, en mode combattant pour faire plier le très résistant brésilien Thiago Monteiro, et s’imposer en cinq manches (6-4, 3-6, 7-5, 2-6, 7-5), remportant ainsi son premier match dans un tournoi du Grand Chelem depuis l’édition 2020 du tournoi de Roland-Garros.

Arthur Rinderknech est lui aussi sorti vainqueur d’un combat nerveux face à l’Australien Alexei Popyrin, dans une ambiance électrique sur le court n°3. Qualifié pour le deuxième tour de l’Open d’Australie, Rinderknech est présent dans le grand tableau de la première levée du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière.

Cornet sauve l’honneur dans le tableau féminin

Et il peut voir plus loin, puisque c’est Daniel Evans qui lui est promis au tour suivant, un joueur qu’il n’a jamais affronté. Plus solide dans les moments clés, malgré des balles de débreak dans le jeu, Rinderknech n’a pas failli dans la gestion émotionnelle de son match, tout le contraire de Caroline Garcia et Océane Dodin. Garcia menait 6-2, 4-2 lorsqu’elle a eu trois balles pour creuser l’écart et mener 5-2.

Mais au lieu de plier la rencontre, la Française a sombré, s’inclinant (4-6, 7-6, 6-3) face à Hailey Baptiste, 165e et issue des qualifications. Quant à Océane Dodin, elle a eu trois balles de matches avant de s’incliner elle aussi en trois sets (2-6, 7-5, 6-3). Pas de surprise en revanche pour Clara Burel, logiquement battue par la n°3 mondiale Garbine Muguruza (6-3, 6-4). Alizé Cornet, qui restait sur trois éliminations consécutives au 2e tour de Melbourne, a quant à elle sortie la Bulgare Viktoriya Tomova, 118e et issue des qualifications, battue 6-3, 6-3.

Du côté des têtes de série chez les hommes, toutes ont répondu présent, à l’image de Taylor Fritz, Daniel Evans, Alex De Minaur ou encore Daniil Medvedev, dont on rappelle qu’il vise la place de n°1 mondial à l’issue du tournoi en l’absence du Serbe Novak Djokovic. Le Russe défiera Nick Kyrgios au prochain tour. Impatient de retrouver le public de Melbourne, Kyrgios a offert à ses fans ce qu’ils réclamaient, du grand spectacle, avec une victoire à la clé contre Liam Broady (6-4, 6-4, 6-3).

Dans le tableau féminin, la Bélarusse Arya Sabalenka a retourné le match en sa faveur, alors que la rencontre lui échappait totalement, pour finalement s’imposer en trois sets (5-7, 6-3, 6-2). Svitolina et Kontaveit se sont également qualifiées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent