fin frustrante pour Rinderknech forfait sur blessure

Arthur Rinderknech a déclaré forfait pour le deuxièe tour de l’Open d’Australie, qu’il devait dispyter ce jeudi face à Daniel Evans. Une fin fustrante pour le Français en grande forme ces derniers jours.

Le Français Arthur Rinderknech, 48e mondial, a déclaré forfait pour une blessure au poignet, jeudi matin avant son match du 2e tour de l’Open d’Australie, laissant son adversaire britannique Daniel Evans (24e) passer au 3e tour sans jouer, ont annoncé les organisateurs.

Evans affrontera samedi pour une place en 8es de finale le vainqueur du match entre le Canadien Felix Auger-Aliassime (9e) et l’Espagnol Alejandro Davidovich (50e). A 26 ans, Rinderknech participait à son premier Open d’Australie. Il avait éliminé au premier tour l’Australien Alexei Popyrin (59e) à l’issue d’un long combat 7-5, 4-6, 6-2, 3-6, 6-3.

Il avait savouré l’ambiance électrique et parfois hostile du public australien lors de cette rencontre. « Je n’ai jamais joué dans une ambiance comme celle-là, avait-il confié. On vient de m’expliquer que le court 3 c’est le court mythique de Melbourne où on met tous les Australiens. C’est juste totalement de la folie et j’ai pu le voir ce mardi, a lancé l’actuel 48e mondial. C’était à la limite du raisonnable. Ce n’était pas tout le temps hyper fair-play mais cela fait partie du jeu. J’espère qu’une fois en France ce sera là même chose quand on jouera à domicile. C’est sûr que c’était chaud bouillant, j’ai apprécié et c’était génial. Encore, une fois, heureusement que je suis passionné et que j’adore le tennis car on peut sortir d’un match comme celui-là avec une belle déprime. »

Une finale à Adelaïde

Le néo-membre de l’équipe de France de Coupe Davis réussissait jusque-là un très bon début de saison puisque, juste avant le Majeur australien, il avait atteint sa première finale ATP à Adélaïde. Il avait été battu par Thanasi Kokkinakis 6-7 (6/8), 7-6 (7/5), 6-3.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent