les non-vaccinés autorisés à jouer en Italie… mais sans aucun accès aux vestiaires

L’ATP a diffusé un document avec de nouvelles restrictions aux joueurs pour les prochains tournois en Italie autorisant les non-vaccinés à jouer, sans avoir accès toutefois aux installations.

Après la confusion autour du cas Novak Djokovic en Australie, l’ATP réfléchit à instaurer de nouvelles règles pour les prochains tournois. Le Daily Mail s’est ainsi procuré les restrictions imposées par l’organisation pour les prochains tournois en Italie. Et celles-ci ouvrent la porte aux joueurs non-vaccinés qui devront respecter des restrictions draconiennes.

Avant toute chose, ils devront fournir un test Covid négatif toutes les 48 heures. Le seul endroit où leur présence sera autorisée sera les courts, mais aucune autre installation du tournoi, comme les vestiaires. « Ils ne seront pas autorisés à utiliser les installations du tournoi (vestiaires, salle de sport, cafés sur place, etc.), les restaurants ou les hôtels, indique le document. Les PST (équipes de soutien aux joueurs) non vaccinés ne seront autorisés sur place que s’ils sont entraîneurs. Veuillez noter que les partenaires ou les membres de la famille ne seront pas autorisés à entrer sur le site du tournoi. »

Selon des sources, des discussions sont en cours pour que ces réglementations soient appliquées plus largement à tous les événements à venir. Elles restent évidemment sous la contrainte des restrictions imposées par les gouvernements. La France a ainsi rappelé cette semaine qu’elle n’autoriserait pas les sportifs non vaccinés à participer à des compétitions sur son sol.

Le programme de Djokovic encore inconnu

Exclu d’Australie après dix jours de combat judiciaire au sujet de sa non-vaccination, Novak Djokovic est rentré à Belgrade et ne s’exprimera pas avant la fin de l’Open d’Australie. La suite de son programme est encore inconnue et dépendra grandement des conditions de participation aux évènements.

« Dès qu’il y a une zone grise dans les règles, cela donne un peu trop de questions, et des situations comme celle-ci se produisent, a regretté la joueuse biélorusse Victoria Azarenka, cette semaine lors de l’Open d’Australie. Sur certaines choses, une approche en noir et blanc est nécessaire. Nous devons respecter les pays, les différents mandats, les légalités. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent