« Probablement un QI très bas », Medvedev se paie le public qui l’a sifflé contre Kyrgios

Daniil Medvedev a bataillé pendant trois heures ce jeudi pour venir à bout de Nick Kyrgios en quatre manches (7-6, 6-4, 4-6, 6-2). Pris à partie par le public de la Rod Laver Arena de Melbourne, le joueur russe a réglé ses comptes avec les fans locaux, après sa qualification pour le troisième tour de l’Open d’Australie.

Dans la foulée du fantasque Benoît Paire, tombeur de Grigor Dimitrov, le public de l’Open d’Australie a eu le droit à un autre duel spectaculaire ce jeudi avec le match entre Nick Kyrgios et Daniil Medvedev. Si le Russe a fini par l’emporter contre l’Australien au bout d’un gros combat et de quatre manches accrochées (7-6, 6-4, 4-6, 6-2), le public de la Rod Laver Arena avait clairement choisi son camp. Habitué aux ambiances hostiles, qui l’ont parfois galvanisé à l’US Open, le Russe ne s’est pas laissé faire. Avec un petit geste après le dernier point, puis au moment de répondre à Jim Courrier depuis le centre du court.

« Je suis venu pour gagner ce match et je suis content d’y être arrivé. Rester calme c’est le seul choix possible quand il y a pas mal de manifestations entre le premier et le deuxième service, a lâché Daniil Medvedev en réponse aux sifflets venus des tribunes. Il faut rester calme et gagner le match. »

>> L’Open d’Australie en direct

Medvedev demande au public de se taire

Conspué par certains spectateurs après sa première réponse, Daniil Medvedev ne s’est pas arrêté là et en rajouté une couche pendant que Jim Courrier a tenté de comparer les bruits de la foule au célèbre « Siuuu » de Cristiano Ronaldo.

« Désolé je ne peux pas entendre les questions, a encore balancé le numéro 2 mondial en faisant mine de ne pas entendre l’ancien joueur américain. Les gars, je n’arrive pas à l’écoute. S’il vous plaît, montrez un peu de respect à Jim Courrier. Il a gagné ici les gars (en 1992 et 1993). Merci. Si vous respectez quelqu’un, au moins respectez Jim Courrier. Je ne peux pas l’entendre. »

Medvedev: « C’est juste décevant »

L’ancien joueur aux quatre titres du Grand Chelem s’est finalement un peu rapproché pour désamorcer les tensions naissantes entre les fans et Daniil Medvedev et la fin de l’inteview s’est ensuite déroulée sans trop de souci. Le Russe a même quitté le terrain sous un mélange de sifflets et d’applaudissements. Mais au moment de sa conférence de presse, le vainqueur du dernier US Open s’est encore payé les spectateurs présents à Melbourne.

« Quelques fois sur mon service, parce que la plupart de mes jeux de service étaient assez facile pour moi avec beaucoup d’aces, il y a eu des moments difficiles, a encore expliqué le joueur de 25 ans. Parfois il a réussi quelques bons retours et a eu une balle de break. Et avant le second service, les gens célébraient comme si j’avais déjà fait une double faute. C’est juste décevant. Ce n’est pas tout le monde qui faisait cela mais ceux qui le faisaient ont probablement un QI très bas. »

Favori à la victoire finale depuis l’expulsion de Novak Djokovic, Daniil Medvedev affrontera Botic Van De Zandschulp, vainqueur de Richard Gasquet sur abandon, au troisième tour de l’Open d’Australie. Contre le Néerlandais, il devrait moins être gêné par le public. Et c’est tant mieux puisque que le Russe pourrait aller très loin dans ce tournoi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent