Repos, prières et business… ce qu’a fait Djokovic depuis son retour en Serbie

Expulsé en début de semaine d’Australie où il a dû renoncer à sa participation à l’Open d’Australie en raison de son statut vaccinal, le numéro 1 mondial Novak Djokovic se fait très discet depuis son retour en Serbie. Mais le tennisman de 34 ans a tout de même fait quelques apparitions publiques. Très loin de courts de tennis. Et sans masque.

Il y a une semaine, Novak Djokovic était au centre de toutes les attentions. Alors que sa participation à l’Open d’Australie était encore incertaine, chacun de ses faits et gestes était épié, analysé, commenté. Le feuilleton sur son bras de fer avec le gouvernement australien a pris fin dimanche avec la décision de la Cour fédérale de ne pas lui accorder de visa. Expulsé d’Australie, le numéro 1 mondial, anti-vaccin convaincu, a quitté Melbourne lundi pour regagner son pays, la Serbie où il a été accueilli comme un héros national. Et depuis?

Si « Nole » a logiquement disparu de l’actu tennis laissant la place aux participants et participantes de l’Open d’Australie, les médias serbes ne le lâchent pas. Leur tâche n’est pas simple. La star a décidé de rester très discrète. Selon Blic, dès son retour à Belgrade, Djokovic s’est rapidement isolé dans son appartement avec de sa famille. Son entourage a fait savoir qu’il ne comptait pas s’exprimer dans les médias pour le moment.

Une première apparition publique à l’église

Mercredi, jour de l’Epiphanie dans la tradition orthodoxe, il a néanmoins fait sa première apparition publique, suscitant la grande surprise de ceux qui l’ont croisé. Le numéro 1 mondial a été vu dans l’église de Ruzica, à Kalemegdan, un quartier de la capitale serbe. Il a acheté des bougies, prié au milieu des fidèles et accepté de prendre la pose avec un fan. Jeudi, « Nole » a quitté la Serbie, direction le Monténégro. Sous la pluie, il a été filmé en train de marcher avec ses proches dans la station balnéaire de Tivat.

Pas masqué à la sortie d’un monastère

Celui que la presse serbe appelle sobrement « le meilleur joueur de tous les temps » a visiblement besoin de se réfugier dans la foi et la spiritualité. Car la religion était également au programme de sa journée de vendredi. « Djoko » a visité le monastère d’Ostrog. Sur place, il a échangé avec Joanikije, le métropolite du Monténégro et du Littoral. Ce dernier a souhaité au Serbe de revenir le plus rapidement possible sur les courts de tennis. Certaines vidéos à sa sortie du monastère circulent dans les médias locaux. On peut voir le champion serbe, tout sourire et… non masqué, saluer un bébé dans les bras de sa maman.

Après la « tempête australienne », la semaine de Djokovic est donc très calme. Repos, famille, prières… et un peu de business aussi. Car on a également appris que le Serbe et sa femme Jelena sont les co-fondateurs de QuantBioRes, une biotech danoise qui cherche à développer un traitement contre le Covid. Noavk Djokovic possède 80% des parts de cette société fondée en juin 2020 et qui emploie une vingtaine de personnes. Pour ce qui est de la date de son grand retour à la compétition, il faudra attendre encore un peu…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent