« Je ne perds pas la foi », Monfils croit encore à une victoire en Grand Chelem

Battu ce mardi en cinq sets lors des quarts de finale de Matteo Berrettini à l’occasion de l’Open d’Australie, Gaël Monfils regrettait une nouvelle occasion manquée après la partie. Mais le Français ne désespère pas de pouvoir remporter un jour un tournoi du Grand Chelem.

Gaël Monfils garde espoir pour la suite, même s’il est forcément déçu. Face à Matteo Berrettini ce mardi, le Français a remonté deux sets à zéro avant de craquer dans la manche décisive (6-4, 6-4, 3-6, 3-6, 6-2), échouant à se qualifier pour la première fois de sa carrière pour les demi-finales de l’Open d’Australie.

« J’espère qu’une fois j’y arriverai », a lâché Gaël Monfils, regrettant une nouvelle fois « beaucoup d’efforts pour perdre comme d’habitude ». Il faut dire qu’une fois de plus, le scénario de la rencontre laissera des regrets à la « Monf », breaké dès le premier jeu de la cinquième manche. Pourtant, l’Italien semblait un peu à la peine avant cela, déjouant de plus en plus, là où Monfils dominait les débats.

La pause de plus de six minutes entre le quatrième set et le cinquième, laquelle a revigoré Berrettini, ne servira pas de justification à Gaël Monfils. « Je n’ai pas été bon, il m’a éclaté au cinquième set, c’est tout. Il n’y a pas d’excuse », a balayé le numéro 20 mondial qui indique tout de même qu’il va « rentrer à la maison en emportant d’Australie une énergie positive ».

Comme en 2016, où il avait échoué face à Milos Raonic, Gaël Monfils s’arrête en quarts de finale lors du premier majeur de la saison. Mais Monfils revient de loin, lui qui a traversé des derniers mois difficiles à la sortie de la pandémie de coronavirus. Sa quête d’une victoire dans un tournoi du Grand Chelem n’est pas finie pour autant, même à 35 ans. « Je ne perds pas la foi. Je ne vais pas en gagner 20, mais j’ai besoin d’y arriver une fois. J’y crois encore, a répondu Monfils. Encore une fois, j’ai été moins fort. Ça fait 18 ans sur le circuit, je suis moins fort. Je ne dirais même pas que j’apprends : j’encaisse. Mais je sens que je peux y arriver une fois. Je n’y arriverai peut-être pas, mais au moins j’aurais essayé. »

« C’est le message de mes parents : Je ne gagnerai pas 20 Grands Chelems, mais on en veut un. Que j’ai 35, 36, 37, 38 ans… Je tombe et je me relève, a ajouté Gaël Monfils. Je vais continuer de nouveau à travailler. A moi d’essayer quelque chose d’autre quand je serai de nouveau dans cette position. En espérant que ça passe. Boum! Une fois… »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent