Après le drama de l’Open d’Australie, Djokovic inscrit au tournoi de Dubaï

Expulsé d’Australie mi-janvier, le Serbe Novak Djokovic devrait faire son retour à la compétition à Dubaï, fin février. Pour y disputer un tournoi où il n’y a pas besoin de vaccin.

Novak Djokovic sait à quoi s’attendre. Tant qu’il ne consentira pas à faire évoluer son statut vaccinal, le n°1 mondial pourrait voir les portes de tous les grands tournois se fermer devant lui cette année. La décision de l’Australie d’expulser le Serbe de son territoire a pu en inspirer d’autres de faire de même, et cela, Djokovic le sait, raison pour laquelle il s’est inscrit au tournoi de Dubaï, troisième ATP 500 de la saison (après Rotterdam et Rio). Djokovic figure en effet sur la liste provisoire des joueurs inscrits, en compagnie du Russe Andrey Rublev, du Croate Marin Cilic ou encore du Français Gaël Monfils.

Roland-Garros a déjà dit non

Aux Émirats arabes unis, et notamment à Dubaï, nul besoin d’être vacciné. Seul un test PCR peut être exigé. L’histoire est tout à fait différente aux Etats-Unis, où le Serbe a pour habitude de disputer les premiers Masters 1000 de la saison, à Indian Wells (10-20 mars) et Miami (23 mars-3 avril). « Depuis le 8 novembre 2021, les voyageurs non citoyens et non immigrants qui se rendent aux États-Unis par avion doivent être entièrement vaccinés et fournir une preuve de leur statut vaccinal avant de monter à bord d’un avion pour se rendre aux États-Unis », peut-on lire sur le site de l’office de tourisme des Etats-Unis.

Les tournois ont quant à eux déjà fait savoir qu’ils exigeaient de la part de tous les participants au tournoi – spectateurs, personnels… – une preuve valide de vaccination complète. Privé de la première levée du Grand Chelem de la saison, Novak Djokovic a très peu de visibilité sur la suite de sa saison, essentiellement en raison de son refus de se faire vacciner. Un choix qui pourrait le priver de Wimbledon et de Roland-Garros, alors que la ministre déléguée chargée des Sports, Roxana Maracineanu, a prévenu que la vaccination contre le Covid-19 serait demandée aux joueurs souhaitant participer aux compétitions sur le sol français en 2022.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent