doute maximal sur la date du test positif de Djokovic, après une enquête de la BBC

D’après une enquête de la BBC, le test positif au Covid de Novak Djokovic qui lui a permis d’obtenir une exemption pour disputer l’Open d’Australie avant d’en être finalement exclu pourrait ne pas dater du 16 décembre comme indiqué par l’institut de santé publique serbe.

Si l’Open d’Australie touche à sa fin, le feuilleton Novak Djokovic, lui, est loin d’être terminé. A moins d’avoir vécu sur une autre planète, il ne vous aura pas échappé que le numéro un mondial n’a pas participé au Grand Chelem à Melbourne. Avec d’être privé de visa et expulsé d’Australie, le Serbe, anti-vaccin, avait bénéficié d’une exemption, en raison d’un test positif au Covid-19 daté du 16 décembre (le test négatif datait du 22). La véracité de ces résultats communiqués par l’institut de santé publique serbe est remise en cause après une enquête de la BBC publiée jeudi.

Un test positif entre le 26 et le 28 décembre?

A chaque test correspond un numéro de série. Le média britannique a réussi à se procurer 21 tests PCR. Or si ces numéros de série suivent un ordre chronologique, ce qui semble être le cas, alors celui de Novak Djokovic (7371999), devrait logiquement avoir été réalisé entre le 25 et le 28 décembre. Et non le 16 décembre. Un timing qui est aussi anachronique avec la date du deuxième, négatif, daté du 22 décembre.

Même s’il est possible que ces tests aient été traités dans plusieurs labos avec des codes différents, la BBC a procédé à des vérificationss dans huit labos différents. Et tous avaient les mêmes données. Cette enquête laisse donc clairement planer le doute sur un possible mensonge du numéro un mondial serbe, prêt à tout pour déjouer les règles et défendre son titre à Melbourne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent