L’Australie dénie avoir importé le Covid sur les îles Tonga

Nuku’alofa, Tonga AFP mercredi 01/02/2022 – Un responsable de la défense australienne a assuré mercredi qu’un navire de guerre livrant de l’aide aux îles Tonga n’était pas à l’origine des premiers cas de Covid-19 dans l’archipel, frappé le mois dernier d’une éruption volcanique et d’un tsunami dévastateurs et qui a instauré un confinement.

Le navire australien HMAS Adelaïde a accosté la semaine dernière à Nuku’alofa, la capitale, pour décharger de l’aide, malgré la découverte à bord d’un foyer de contamination au sein de l’équipage.

Le royaume, qui compte 100.000 habitants, était jusqu’alors l’un des rares pays épargnés par le virus. Mais le Premier ministre, Siaosi Sovaleni, a annoncé que deux hommes travaillant dans le port de Nuku’alofa, la capitale, avaient été testés positifs cette semaine. Il a précisé que les deux hommes étaient asymptomatiques et doublement vaccinés, comme environ 85% de la population des Tonga.

Trois membres de leur famille, dont deux enfants, ont également été testés positifs au coronavirus et placés à l’isolement, ont précisé ensuite les autorités. 

Le chef des opérations des forces de défense australiennes, le lieutenant général Greg Bilton, a affirmé que le foyer survenu à Nuku’alofa « ne semble pas avoir évolué à partir de l’Adelaïde ».

M. Bilton a déclaré que le navire de guerre, qui a enregistré 51 cas de Covid-19 parmi les 630 membres d’équipage depuis son départ de Brisbane en janvier, était amarré dans une zone du port différente de celle où travaillaient les deux hommes testés positifs.

« Nous avons déchargé (les fournitures) de manière à respecter la distanciation sociale, sans contact, conformément aux dispositions prises avec les responsables tongiens sur le quai », a déclaré le responsable à la chaîne Sky News Australia.  « Je ne pense donc pas qu’il y ait de lien, il n’y a aucune preuve de cela ».

Les habitants des Tonga ont reçu l’ordre de rester chez eux à partir de mercredi et le Premier ministre a annoncé qu’une réévaluation de la situation épidémique serait faite toutes les 48h. 

L’aide humanitaire venue du monde entier afflue depuis l’éruption du 15 janvier, l’une des plus importantes enregistrées depuis des décennies qui a recouvert les Tonga de cendres toxiques, faisant trois morts.

L’archipel a fermé ses frontières début 2020 en raison de la pandémie provoquée par le coronavirus. Depuis, ce pays n’avait enregistré qu’un seul cas de Covid-19, celui d’un homme arrivé de Nouvelle-Zélande en octobre 2021 et qui s’est depuis totalement remis. 

Après l’éruption volcanique et le tsunami, des navires des marines australienne, néo-zélandaise, américaine, française et britannique ont livré de l’aide. Toutes les livraisons ont été effectuées en conformité avec des protocoles stricts de « non-contact » afin de tenir le virus à distance. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent