« Vacciné ou non, ce serait bien que Djokovic puisse rejouer » les Grands Chelems, juge Nadal

Rafael Nadal a fait un pas en direction de Novak Djokovic en indiquant ce dimanche qu’il préférerait, à titre personnel, qu’il puisse rejouer, quel que soit son statut vaccinal.

« Qu’il soit vacciné ou non, la bonne chose serait que Novak Djokovic puisse rejouer les Grands Chelems », a estimé dimanche Rafael Nadal, récent vainqueur de l’Open d’Australie, auquel le Serbe n°1 mondial n’a pu participer faute d’être vacciné contre le Covid-19. « Si Novak peut jouer les Grands Chelems sans être vacciné, c’est une bonne chose », a encore insisté l’Espagnol en conférence de presse, préalable au tournoi d’Acapulco où il est engagé.

« Cela affectera sa propre histoire s’il peut jouer ou non. Je ne sais pas si cela affectera les Grands Chelems… Chacun prend ses propres décisions et doit vivre avec », a ajouté le Majorquin, recordman du plus grand nombre de victoires en Majeurs chez les hommes (21) devant Roger Federer et Djokovic (20).

Après sa retentissante expulsion d’Australie, où il avait demandé, au motif d’avoir contracté le covid quelques semaines plus tôt, une exemption qui ne lui a finalement jamais été accordée, le Serbe de 34 ans va faire son retour sur les courts à Dubaï dès lundi, les Emirats arabes unis ne requérant pas l’obligation d’être vacciné.

Un tournoi d’Acapulco très relevé

Cette semaine, « Djoko » est sorti de son silence, pour la BBC puis la télévision serbe, réaffirmant ne pas être « anti-vax » mais se disant déterminé à continuer à « contrôler ce qu’on injecte » dans son corps. Il s’est aussi dit « prêt à payer le prix » de ses convictions même si cela doit lui coûter sa participation aux trois autres tournois majeurs cette saison, Roland-Garros (22 mai-5 juin), Wimbledon (27 juin-10 juillet), l’US Open (29 août-11 septembre).

« Nole » figure sur la liste des engagés pour le Masters 1000 d’Indian Wells (7-20 mars). Mais il n’a pas le droit d’entrer sur le territoire américain sans être vacciné. Le rendez-vous dans le désert californien est au programme de Nadal et du reste du gratin de l’ATP, hormis Federer qui soigne toujours un genou.

Pour Nadal, cela passe par une préparation relevée à Acapulco dès lundi, puisque seront également présents le Russe Daniil Medvedev (n°2 mondial) – qu’il a battu en finale à Melbourne -, l’Allemand Alexander Zverev tenant du titre (n°3), le Grec Stefanos Tsitsipas (n°4) et l’Italien Matteo Berretini (n°6). Au 1er tour, Nadal sera opposé à l’Américain Reilly Opelka, vainqueur du tournoi de Dallas il y a une semaine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent