Ville de Créteil – Interview : Mary-Ambre Moluh, une sirène des bas-sins

Mary-Ambre Moluh, 16 ans, partage son temps entre Créteil et l’Insep (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance). Spécia-liste du dos et de la nage libre (crawl), la jeune prodige de l’USC Nata-tion vient de remporter les 50 et 100 m dos lors du meeting de Nice, 1re étape du Golden Tour.

 

Quand et pourquoi avez-vous commencé la natation ?
Mary-Ambre Moluh. J’ai commencé à apprendre à nager en 2011, à six ans, à l’USC Nata-tion. Au départ, c’était pour rassurer ma mère, la tranquilliser, car nous allons souvent en Grèce au bord de la mer.

 

Comment êtes-vous arrivée à la compétition ?
MAM. J’étais en CE1, et je pensais que je nageais comme tous les autres camarades. Un coach de l’époque m’a repéré et m’a dit que j’avais du talent. Cette reconnaissance a dé-clenché en moi de l’envie. Je suis alors très vite passée à 2 ou 3 entraînements par semaine. La deuxième étape, c’est quand j’ai intégré la classe de CM2 au collège Victor Hugo, en sports études. J’ai 10-11 ans, et je prends goût à la compétition. J’obtiens mes premiers bons résultats au niveau départemental et régional.

 

Racontez-nous votre entrée (tonitruante) sur la scène nationale.
MAM. Ma rencontre avec Théo Amable [entraîneur de natation à l’US Créteil] a été un véritable tournant. Je me spécialise en dos et en nage libre, et je me qualifie pour mes premiers championnats de France seniors en bassin de 25 m, où je réalise mon premier record de France junior au 50 m nage libre, à 13 ans. Puis mon premier titre significatif arrive en 2019, à Dunkerque, où je suis championne de France junior 1 et 2 sur 50 m dos et vice-championne junior 1 et 2 sur 100 m dos. Dans la foulée 2019, je décroche ma première sélection en équipe de France juniors au Festival olympique de la jeunesse européenne, en Azerbaïdjan.

 

Quel est votre plus beau souvenir ?
MAM. C’est ma première sélection en équipe de France, mais également ma médaille d’argent sur 100 m dos au championnat d’Europe juniors, à Rome, en 2021.

 

Créteil, ça représente quoi pour vous ?
MAM. J’habite Créteil depuis toujours, je suis une Cristolienne à part entière et fière de re-présenter les couleurs de ma ville lors des compétitions. À Créteil, j’aime me promener sur les bords de Marne, aller au centre commercial Créteil Soleil avec mes ami·e·s… Créteil, c’est ma ville !

 

Vous êtes à l’aube de votre carrière, comment voyez-vous la suite ?
MAM. Cette année, je veux me confronter davantage au circuit seniors au niveau interna-tional. Je vise plusieurs grands rendez-vous qui auront lieu cet été. D’abord, les champion-nats du monde seniors à Budapest, puis les championnats d’Europe seniors à Rome. Il y aura aussi les compétitions juniors, les mondiaux à Kazan (Russie), en août, et l’Euro en Roumanie, en juillet. Avant cela, il y aura le Golden Tour à Marseille, début mars, puis le championnat de France élite à Limoges, en avril. Mon objectif à moyen terme, ce sont les Jeux olympiques de Paris 2024. C’est pourquoi je m’entraîne. Un rêve…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent