une victoire héroïque et des larmes pour l’Ukrainienne Yastremska à Lyon

La joueuse de tennis ukrainienne Dayana Yastremska, contrainte de fuir son pays, a terminé en larmes son match du premier tour du tournoi de tennis de Lyon ce mardi après avoir dominé en trois heures et cinq minutes la Roumaine Ana Bogdan (3-6, 7-6, 7-6), en sauvant deux balles de match.

Une leçon de courage. La joueuse de tennis ukrainienne Dayana Yastremska a terminé en larmes son match du premier tour du tournoi de tennis de Lyon ce mardi après avoir dominé en trois heures et cinq minutes la Roumaine Ana Bogdan (3-6, 7-6, 7-6), en sauvant deux balles de match.

Bénéficiaire d’une invitation deux jours avant l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, Yastremska, âgée de 21 ans seulement, ancienne 21e mondiale et actuellement 140e, a fini la partie en larmes et à genoux, prise par l’émotion sous les applaudissements du public lyonnais.

Yastremska a su surmonter l’émotion en se montrant très forte mentalement dans les moments clés de la partie. « Dans ces instants, j’ai réalisé que ce n’était rien en comparaison à ce qu’il se passe ou les moments vécus pour venir jusqu’ici et que ce n’était vraiment pas important », a-t-elle dit, après son témoignage bouleversant de lundi.

Ses parents sont restés en Ukraine

Un peu crispée, elle a laissé le premier set à son adversaire 6-3 avant de se reprendre au cours d’une deuxième manche indécise jusqu’au bout au cours de laquelle elle a sauvé une balle de match à 5-6 avant d’égaliser pour disputer le jeu décisif qu’elle a gagné 9-7. A la fin du dernier set, après avoir manqué trois balles de match alors qu’elle menait 6-3 dans le tie break de la troisième manche, elle a, à son tour, encore sauvé une balle de match à 6-7 avant de marquer les trois points suivants pour s’imposer 9-7.

« Je n’ai jamais disputé de ma vie un tel match auparavant avec un tel sentiment de stress. J’étais vraiment très nerveuse. J’ai essayé de rester concentrée sur le match, en pensant point par point mais c’est resté difficile. Je suis fière d’avoir pu gagner aujourd’hui. J’étais très motivée », a-t-elle commentée.

La joueuse a fui son pays où elle a laissé ses parents, à travers un périple qui l’a mené vers la Roumanie avant de rejoindre Lyon, dimanche, avec sa soeur, Ivanna (15 ans) avec qui elle a disputé le double, lundi, pour un match du premier tour qu’elles ont perdu. Dayana Yastremska affrontera au 2e tour, jeudi, l’Espagnole Cristina Bucsa, victorieuse lundi de la Française Alizé Cornet et issue des qualifications.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent