Wilander estime que Zverev mérite « trois à six mois de suspension »

Mats Wilander n’apprécie pas du tout que Alexander Zverev, de retour sur les courts en Coupe Davis ce week-end, puisse rejouer aussi rapidement après son coup de sang terrible à Acapulco. Le vainqueur de sept tournois du Grand Chelem a confié à Eurosport vouloir des sanctions lourdes pour ce type de comportement.

Alexander Zverev est déjà de retour sur les courts, et ce n’est pas du goût de Mats Wilander. Une dizaine de jours après son terrible coup de sang a l’ATP 500 d’Acapulco, qui lui avait valu une expulsion du tournoi et une très lourde amende, l’Allemand dispute ce week-end les barrages de Coupe Davis contre le Brésil. Le temps que l’ATP décide de le suspendre (ou non), le n°3 mondial a pu revenir à la compétition, au grand dam de l’ancien tennisman suédois.

“Je pense qu’il faut donner de trois à six mois de suspension à une personne qui a ce genre de comportement”, a tranché Wilander auprès d’Eurosport. “Comme ça, on ne lui permet pas de jouer les tournois les plus importants de son calendrier que sont les Grands Chelems, les Masters 1000 et la Coupe Davis. Je ne sais pas vraiment où placer le curseur, mais l’autoriser à jouer tout de suite, ça ne semble pas très juste envers les autres joueurs. Ce n’est pas bon pour le tennis. Il est peut-être temps qu’une instance professionnelle du tennis s’occupe de toutes ces décisions en y réunissant l’ATP, la WTA, la Fédération internationale (ITF) et le Comité international olympique (CIO). »

« Il ne devrait pas être autorisé à revenir sur un court de tennis avant d’être passé par un processus de réhabilitation »

L’homme aux sept tournois du Grand Chelem poursuit: « Si un joueur casse sa raquette sur la chaise d’arbitre et qu’il n’est littéralement qu’à quelques centimètres de frapper la jambe de l’arbitre, il ne devrait pas être autorisé à revenir sur un court de tennis avant d’être passé par un processus de réhabilitation. Nous devrions le sanctionner en conséquence, et lui permettre de rejouer au tennis professionnellement la semaine suivante, ça ou deux semaines après, c’est trop tôt. »

Le 23 février dernier, extrêmement frustré après une défaite en double à Acapulco, Zverev était complètement sorti de ses gonds au moment de quitter le court. Sur les images, on le voyait frapper à trois reprises la chaise de l’arbitre – manquant de peu de lui faire très mal – avant de s’asseoir, de se relever pour insulter l’officiel… puis donner un dernier coup de raquette.

« Il est difficile d’exprimer par des mots les regrets que je ressens après mon comportement pendant le match de double mardi. J’ai demandé pardon à l’arbitre de chaise en privé parce que mon explosion contre lui était inacceptable”, s’était ensuite excusé le joueur de 24 ans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent