Murray va verser ses gains de l’année pour aider les enfants en Ukraine

Andy Murray, ancien numéro un mondial, a indiqué qu’il verserait tous les gains remportés lors des tournois en 2022 pour venir en aide aux enfants victimes de la guerre en Ukraine.

En attendant de connaître l’identité de son premier adversaire à Indian Wells (il défiera un joueur issu des qualifications), Andy Murray a pris une décision forte. L’Ecossais a annoncé qu’il verserait tous les gains qu’il touchera lors des tournois en 2022 pour venir en aide aux enfants, victimes de la guerre en Ukraine.

« Plus de 7,5 millions d’enfants sont menacés par l’escalade du conflit en Ukraine, je travaille donc avec l’UNICEF pour aider à fournir des fournitures médicales d’urgence et des kits de développement de la petite enfance, a-t-il écrit sur Twitter. L’éducation vitale se poursuit, c’est pourquoi l’UNICEF s’efforce de permettre l’accès à l’apprentissage pour les enfants déplacés, ainsi que de soutenir la réhabilitation des écoles endommagées, ainsi que le remplacement du matériel et du mobilier. Je vais faire don des revenus de mon prize money pour le reste de l’année (…). Les enfants en Ukraine ont besoin de paix – maintenant. »

L’ancien numéro un mondial, ambassadeur de l’UNICEF au Royaume-Uni, a développé sa décision à la BBC. « Les histoires, les séquences, les images que tout le monde a vues dans le monde ont été brutales, a-t-il déclaré le joueur de 34 ans. Je ne peux pas imaginer ce que ça doit être de devoir vivre ça. J’ai évidemment moi-même des enfants, et quand je vois des enfants souffrir, je trouve cela particulièrement difficile à regarder. »

« C’est la meilleure façon pour moi d’aider »

« Vous vous sentez un peu impuissant, mais c’est la meilleure façon pour moi d’aider – d’attirer l’attention sur cela et d’essayer de collecter autant d’argent que possible, a poursuivi le joueur de 34 ans. J’espère que cela aidera les enfants à poursuivre leurs études et à obtenir de l’eau potable et un soutien psychologique. »

Murray se montre en revanche très partagé sur le sort réservé aux joueurs russes et biélorusses, interdits de participer aux compétitions internationales par équipes comme la Coupe Davis et la Coupe Billie Jean King. Les joueurs des deux pays ne peuvent plus jouer sous leurs propres drapeaux, mais sont toujours libres de concourir en tant qu’individus.

« J’ai eu quelques discussions à ce sujet avec diverses personnes ces derniers jours, et je dirais que le sentiment général est que les athlètes individuels n’ont rien fait de mal, explique-t-il. Mais les interdire des compétitions par équipe, pour moi, c’est logique. Je ne sais pas ce que je ressentirais si le tennis prenait la décision d’empêcher les individus de concourir. Je ne sais pas si les tournées seraient poursuivies si tel était le cas, ou si les tournois seraient poursuivis par ces joueurs, alors je pense c’est plus une décision à prendre par les gouvernements. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent