il y aura désormais un super tie-break dans tous les Grand Chelem

C’est une révolution importante qui a été annoncée ce mercredi par les organisateurs des quatre tournois du Grand Chelem. Par souci de cohérence, ceux-ci ont tous adopté un super tie-break de 10 points à 6-6 lors du set décisif. Seul l’Open d’Australie appliquait ce format jusqu’ici, là où Roland Garros ne proposait pas de tie break dans la dernière manche. Le tournoi parisien s’y pliera dès sa prochaine édition, en mai prochain.

Les quatre tournois du Grand Chelem ont adopté la règle du super tie-break pour déterminer le vainqueur dans le set décisif. Jusqu’ici, chaque majeur suivait son propre règlement. Roland-Garros, Wimbledon et l’US Open suivront désormais ce qui était déjà appliqué lors de l’Open d’Australie. Le changement entrera en vigueur dès la prochaine édition du tournoi parisien, en mai prochain.

« Une plus grande cohérence dans les règles »

La Fédération internationale de tennis a elle aussi approuvé ce changement. En clair, dans le troisième set pour les femmes et la cinquième manche pour les hommes, les joueurs disputeront un tie-break de 10 points lorsqu’ils se retrouveront à 6-6.

« Nous avons une forte volonté de créer une plus grande cohérence dans les règles du jeu lors des Grands Chelems, et ainsi d’améliorer l’expérience des joueurs et des fans », indique le tournoi de Wimbledon ce mercredi, prenant la parole pour les autres organisateurs.

Ces dernières années, Roland-Garros ne proposait pas de tie-break dans la manche décisive, obligeant les joueurs à mener par deux jeux d’avance pour gagner s’ils se retrouvaient dos à dos à 6-6. Wimbledon avait de son côté instauré un super tie-break à 12-12. En finale en 2019, Novak Djokovic en avait profité pour venir à bout de Roger Federer. Du côté de l’US Open, un tie-break classique était disputé (en 7 points).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent