Cornet, Garcia, Mladenovic et Burel retenues face à l’Italie

Julien Benneteau, capitaine de l’équipe de France féminine de tennis, a convoqué Alizé Cornet, Caroline Garcia, Clara Burel et Kristina Mladenovic pour le match face à l’Italie les 15 et 16 avril.

Alizé Cornet, Caroline Garcia, Clara Burel et Kristina Mladenovic ont été sélectionnées pour jouer le match de qualifications à la phase finale de la Billie Jean King Cup (ex-Fed Cup) les 15 et 16 avril en Italie, a annoncé ce jeudi le capitaine de l’équipe de France Julien Benneteau. Cornet (34e mondiale), Garcia (66e) et Burel (81e) sont les trois meilleures joueuses françaises actuellement, mais Mladenovic (99e) n’est plus que la septième Tricolore et traverse une période compliquée sportivement et physiquement avec des douleurs à un genou.

Benneteau justifie la présence de Mladenovic

« Elle bosse physiquement avec une personne, s’entoure, cherche des solutions, elle va essayer de repartir sur des tournois un peu plus petits pour regagner de la confiance en simple, reprendre du rythme et arriver motivée et prête pour cette rencontre, a déclaré Benneteau. Au-delà du simple, elle reste l’une des meilleures joueuses du monde en double. » La joueuse de 28 ans, ex-10e mondiale en simple, a remporté le double mixte de l’Open d’Australie en janvier, associée à Ivan Dodig. Associée à Garcia, elle avait été éliminée au 2e tour du double dames à Melbourne.

Mladenovic et Garcia auraient également dû jouer le double à Doha et Indian Wells, mais la première a dû se retirer en raison de son genou douloureux, a ajouté Benneteau. La France affronte l’Italie à Alghero (en Sardaigne) sur un court en dur.

« Je présume que Camila Giorggi (30e) sera là, même si elle s’est retirée d’Indian Wells et était incertaine pour Miami, Jasmine Paolini (46e) qui est dans le Top 50 et a en plus fait un bon tournoi à Indian Wells en battant Sabalenka, estime Benneteau. Il y a aussi Martina Trevisan (86e) et Lucia Bronzetti (101e), Sara Errani (148e) éventuellement en 5e pour un double… Ça va être compliqué. »

Une affiche dans « un petit chaudron »

La rencontre, sur deux jours avec quatre simples et un double, se jouera vraisemblablement dans « un petit chaudron » de 2.800 places, a prédit le capitaine français. « Tant mieux! Je préfère ce type d’ambiance que des ambiances vides où il n’y a pas de ferveur. Les joueuses aussi », s’est-il exclamé. Le vainqueur rejoindra onze autres équipes en phase finale, dont la Suisse finaliste l’an passé et l’Australie qui a bénéficié de l’exclusion de la Russie tenante du titre.

Les dates et la ville où se déroulera cette phase finale (4 groupes de 3 équipes dont les vainqueurs passent en demi-finales puis en finale) n’ont pas encore été annoncées. « Il faudrait que l’ITF (la Fédération internationale dont dépend la compétition, ndlr) arrête de faire n’importe quoi », a souhaité Benneteau qui espère que l’instance trouvera une ville où il y aura de la « ferveur ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent