Nadal en demies face à Alcaraz après un choc incandescent face à Kyrgios

Rafael Nadal s’est qualifié pour les demi-finales du Masters 1000 d’Indian Wells en sortant Nick Kyrgios (7-6, 5-7, 6-4), au terme d’un choc incandescent au cours duquel l’Australien s’est emporté à plusieurs reprises contre le public.

Rafael Nadal (4e mondial), toujours invaincu en 2022, s’est qualifié difficilement jeudi pour les demi-finales du Masters 1000 d’Indian Wells en Californie, en battant 7-6 (7/0), 5-7, 6-4 l’Australien Nick Kyrgios (132e). L’Espagnol, devenu fin janvier le plus titré en Grands Chelems avec un 21e sacre glané à l’Open d’Australie, en est désormais à 19 victoires d’affilée cette saison.

Une demie très attendue face à Alcaraz

Triple vainqueur de l’épreuve dans le désert californien (2007, 2009, 2013), il affrontera au prochain tour son compatriote Carlos Alcaraz (19e), tombeur du tenant du titre britannique Cameron Norrie (12e), pour une demi très attendue. Il faudra avoir récupéré de ses efforts, car il a dû lutter 2h48 sur le court, le plus souvent contre lui-même, car, fait inhabituel, il a commis un grand nombre d’erreurs directes, dont sept doubles fautes, certes poussé dans ses retranchement par son adversaire, qui lui a souvent tenu la dragée hautes dans les échanges.

Kyrgios invective un spectateur et jette sa raquette qui frôle un ramsseur de balle

Mais Nadal, même dans un jour sans, ne lâche jamais rien. A la traîne dans le premier set, il a réussi à débreaker pour égaliser à 5-5, avant de sortir les grands coups dans le jeu décisif, enlevé 7-0. Au grand dam de Kyrgios, très frustré, qui fracassé sa raquette au sol, après lâché un « ferme ta put… de gueule » à un spectateur trop bavard, écopant d’un point de pénalité sur balle de set.

L’Australien, renaissant cette année après une année 2020 sans jouer à cause de la pandémie de Covid-19 et une saison 2021 dans les profondeurs, a ainsi été fidèle à sa réputation: aussi fantasque que colérique sur le court. Et, il a montré son meilleur visage dans le deuxième set, en s’accrochant pour profiter d’un nouveau coup de mou au service de l’Espagnol et égaliser à une manche partout sur une volée de revers claquée.

Il a exulté mais a fini par déchanter dans le 3e set, Nadal parvenant enfin à élever son niveau de jeu. Kyrgios a continué d’éructer des noms d’oiseaux, se retournant d’abord vers la rangée où se trouvait l’acteur et réalisateur Ben Stiller, puis, après avoir été breaké à 4-3, lançant à l’arbitre « c’est ton put… de job de contrôler le public! », furieux d’entendre du bruit pendant les échanges. Définitivement sorti du match alors qu’il y avait l’espace pour un exploit, il a ensuite été puni par Nadal, qui, lui, sait plier l’affaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent