Ville de Créteil – Trouver une solution grâce au Prij

Mis en place par la préfecture d’Île-de-France avec le soutien de la municipalité et du Territoire GPSEA, le plan régional d’insertion pour la jeunesse (Prij) repose sur une coopération de l’ensemble des acteurs de terrain pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle des jeunes des quartiers de la politique de la ville. Présentation d’un accompagnement sur-mesure.

 

La crise sanitaire a eu un lourd impact sur le taux de chômage des jeunes, notamment ceux résidants en quartiers de la politique de la ville (QPV), deux fois plus touchés que les jeunes des quartiers environnants. Leur réinsertion dans la vie active est donc plus que jamais un enjeu prioritaire pour la municipalité. Pour autant, les multiples initiatives en direction des jeunes ne parviennent pas toujours à toucher ceux qui en ont le plus besoin, notamment dans ces quartiers où les structures d’insertion connaissent des difficultés persistantes à repérer et intégrer ce public dans les dispositifs de prise en charge et d’accompagnement institutionnels.

À Créteil, les quartiers du Mont-Mesly, de La Habette et des Coteaux du Sud, retenus par la préfecture de région au regard d’indicateurs objectifs, font partie des QPV à bénéficier du plan régional d’insertion pour la jeunesse (Prij) depuis 2018. L’objectif de ce plan est d’offrir à des jeunes âgés de 16 à 29 ans en difficulté d’insertion – c’est-à-dire ni à l’école, ni en formation, ni en emploi – un accompagnement renforcé et individualisé vers l’emploi ou vers une formation. D’après l’Insee, 1,5 million de Français âgés de moins de 26 ans étaient dans ce cas-là fin 2021, soit 12,2% des 15-29 ans de l’Hexagone.

 

Un accompagnement individuel renforcé
“Le Prij donne une chance aux jeunes de ces quartiers de s’insérer professionnellement, de rejoindre une formation ou tout simplement de reprendre confiance en eux. C’est vraiment un accompagnement sur mesure et un suivi quasi quotidien ”, explique Isabelle Guérin, coordonnatrice emploi-insertion à GPSEA.

Si la préfecture assure un rôle d’impulsion et de coordination, le repérage des jeunes est réalisé au niveau local par le biais d’un groupe opérationnel composé de nombreux acteurs de terrain et coanimé par la déléguée de la préfète du Val-de-Marne et les services compétents de GPSEA et de la Ville. Ce groupe opérationnel se réunit régulièrement à la médiathèque de l’Abbaye – Nelson Mandela sous sa forme élargie ou restreinte. En effet, les dossiers sont examinés par un nombre réduit de membres afin de respecter la confidentialité de rigueur pour chacun des cas étudiés. Pour réaliser la prise en charge des jeunes qui ont été repérés et construire avec eux des projets de réussite dans la durée, un référent de parcours a été recruté par GPSEA.

Le Prij est conçu comme une nouvelle méthode de travail s’appuyant sur une logique de parcours individualisé. Ainsi, dans ce cadre, les dispositifs ont vocation à s’adapter aux besoins des jeunes et non l’inverse. Le point de départ est le besoin du jeune.

“Ce qui est frappant, c’est l’inconstance des jeunes : ils changent beaucoup d’avis sur leur projet, ils abandonnent vite… cet accompagnement est indispensable pour les canaliser et leur permettre d’avancer petit à petit et enfin de trouver leur voie, poursuit Isabelle Guérin. Hatime, notre référent de parcours, doit les convaincre des étapes nécessaires qui précédent l’entrée en emploi.”

 

 

Un dispositif de proximité
De nombreux jeunes sont réticents à intégrer des dispositifs dans la mesure où ils ont l’impression de les subir et que leur projet n’est pas réellement pris en compte. Le référent de parcours veille donc à articuler les attentes des jeunes avec la nécessité de les inscrire dans des parcours dans la durée.

Ainsi, parmi les actions mises en place, on notera notamment l’organisation pour la première fois à Créteil d’une garantie jeunes “hors les murs” dans les locaux de la Maison de la solidarité, fin 2021, pour une dizaine de jeunes décrocheurs. Pour rappel, la garantie jeunes est un dispositif en direction des 16-25 ans combinant un accompagnement de la Mission locale en vue de leur réinsertion professionnelle et le versement d’une allocation.

Depuis son lancement à Créteil en 2018, le Prij a permis à 124 jeunes de bénéficier d’un accompagnement individuel. Au 1er mars 2022, 34 jeunes ont trouvé une sortie positive en emploi ou en formation qualifiante. Au regard de ce bilan encourageant et de la forte adhésion des acteurs de terrain, la Ville et GPSEA ont souhaité l’étendre à un nouveau quartier cristolien, le Palais, dès début avril.

Autant d’ambitions qui réaffirment l’engagement constant de la municipalité pour l’insertion professionnelle des jeunes Cristoliens.

 

 

Témoignage

Hatime Snoussi, référent de parcours
« Mon objectif est d’aller chercher ces jeunes qui sont sortis des radars. Il faut les identifier rapidement, au moment où ils décrochent. J’essaye de nouer le contact avec eux en allant les rencontrer au cœur du quartier et en essayant d’instaurer une relation de confiance sans chercher à obtenir directement une insertion professionnelle, laquelle constituera l’aboutissement d’un parcours. Mon objectif est d’apporter un accompagnement global à ces jeunes en essayant de lever tous les freins sociaux à l’emploi, que ce soit l’accès au numérique, à la santé ou à la mobilité. Pour cela, je m’appuie sur un réseau de partenaires privilégiés qui m’aide au quotidien dans ma démarche, comme la Mission locale.”

 

Plus d’infos
Contacter Hatime Snoussi, référent de parcours Prij, au 06 25 99 00 51 ou à l’adresse [email protected]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent