Carlos Alcaraz affirme qu’il est « prêt à gagner un Grand Chelem »

Carlos Alcaraz est ambitieux, au lendemain de sa victoire marquante à Miami. Le joueur espagnol a déjà en tête la place de numéro un mondial et vise la victoire dans un tournoi du Grand Chelem cette saison. Rendez-vous est pris à Roland-Garros, début juin.

Non content d’avoir ébloui le monde du tennis en remportant son premier ATP 500 à Rio de Janeiro cette année, puis en atteignant les demi-finales du Masters 1000 d’Indian Wells avant de triompher à Miami dans la foulée, Carlos Alcaraz vise un majeur en 2022. Et à la vitesse à laquelle il progresse, on ne serait pas étonné qu’il y parvienne: « Je suis prêt, je suis confiant, j’ai le niveau physique, la mentalité, a expliqué l’Espagnol à la presse de son pays. Peut-être pas pour gagner Roland-Garros, qui sait, mais un Grand Chelem cette année. Je n’ai pas peur de le dire. Il y a Nadal, Djokovic, Tsitsipas, Medvedev, qui sont les meilleurs du monde et les favoris de ces tournois, mais je n’ai pas peur de dire que je suis prêt à en gagner un. »

Alcaraz: « Je suis un gars qui veut plus »

Le joueur d’El Palmar ne se fixe aucune limite, et à vrai dire, il semble à peu près certain que son destin soit de dominer le circuit dans les prochaines années tant il ancre cette conviction chez les suiveurs de la petite balle jaune semaine après semaine. Ses prises de paroles assumées reflètent cette ambition que d’aucuns qualifieraient de démesurées. Mais pas lui.

« J’espère que la place de numéro un mondial arrivera le plus vite possible, mais je ne peux pas dire quand », a-t-il expliqué, alors qu’il frappe à la porte du top 10 cette semaine (11e). En attendant, Carlos Alcaraz a pris le temps de savourer ce titre à Miami, le fruit d’un travail acharné qui lui a permis de devenir à 18 ans le plus jeune vainqueur du tournoi floridien: « Cela signifie beaucoup. C’est le reflet du dur labeur de toutes ces années avec mon équipe. »

Mais l’Espagnol n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Et la saison sur terre battue qui se profile le met en appétit: « Je suis très heureux de pouvoir vivre tout cela si tôt. Mais vous me connaissez. Je suis un gars qui veut plus et je suis prêt à partir pour le circuit sur terre battue, j’espère obtenir un autre Masters 1000 et un Grand Chelem », a-t-il annoncé. Rafael Nadal et Daniil Medvedev, contraints l’un comme l’autre de revoir leur calendrier s’agissant de la terre battue en raison de blessures, Carlos Alcaraz sera à n’en pas douter le favori dans chacun des tournois où il se présentera.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent