tous les Français éliminés au 1er tour à Monte-Carlo

Après les défaites de Bonzi, Paire et Humbert ce mardi, aucun Français ne sera présent au deuxième tour du Masters 1000 de Monte-Carlo.

Zéro pointé pour le tennis français. Alors que le Masters 1000 de Monte-Carlo a débuté dimanche, il n’y a déjà plus de Français en simple pour le premier grand tournoi de la saison sur terre battue. Si Gaël Monfils a dû déclarer forfait à la dernière minute en raison d’une blessure au pied droit, les cinq tricolores engagés dans le tableau en simple ont tous pris la porte au premier tour. Arthur Rinderknech a ouvert le bal en s’inclinant face à Fabio Fognini, vainqueur à Monaco en 2019, en trois sets (7-5, 4-6, 6-3). À quelques semaines de sa retraite, Jo-Wilfried Tsonga, bénéficiaire d’une wild-card, n’a rien pu faire contre Marin Cilic (6-2, 6-2), après seulement 1h07 sur le court.

Bonzi trop loin, Paire trop nerveux

« Le premier sentiment, c’est de la déception, a expliqué le Français après le match. De tout ce que j’ai pu faire ces derniers mois, ces dernières semaines, honnêtement c’est le moment où je me sentais le mieux tennistiquement. Je suis déçu d’avoir eu un adversaire aussi fort, déçu de ne pas avoir pu encore mieux défendre mes chances, triste parce que c’était mon dernier Monte-Carlo. Forcément, j’aurais aimé que ça se termine un peu différemment. »

Ce mardi, Benoît Paire (61e mondial) s’est incliné en trois sets face au jeune Lorenzo Musetti, (83e à) l’ATP (6-2, 6-7, 6-2). Les hurlements de rage lâchés par Paire après avoir égalisé à un set partout n’y ont rien fait, l’Italien porté par le public a nettement repris le dessus dans la manche décisive, sans se laisser déboussoler par les gestes du Français (qui a notamment reçu un avertissement pour avoir lancé une balle par-dessus la tribune côté mer). Au prochain tour, Musetti affrontera le Canadien Felix Auger-Aliassime.

De son côté, Benjamin Bonzi (63e), repêché des qualifications, a été battu en deux manches (6-0, 7-6) par le Britannique Daniel Evans (27e), demi-finaliste du tournoi l’an dernier. Le Français a été complètement débordé dans la première manche, au terme de laquelle il s’est fait poser un énorme bandage sur la cuisse gauche. Et contre toute attente, c’est lui qui a pris les commandes dans la seconde manche pour se détacher 3-0.

Mais Evans est revenu à 4-4, poussant le set au jeu décisif qu’il a dominé. Au prochain tour, il affrontera le Belge David Goffin (47e) ou le Tchèque Jiri Lehecka (99e). Humbert, lui, a cédé face à l’Espagnol Pedro Martinez (6-4, 7-6), après avoir bataillé 2h30.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent