nouveau coup de sang de Paire à Barcelone… et nouvelle défaite

Lors de sa défaite face au Coréen Kwon Soon-woo au premier tour du tournoi de Barcelone (6-4, 6-4), Benoît Paire s’est encore emporté à la fin du premier set. Il a cassé une raquette sous les sifflets du public espagnol.

Quand ça ne va pas, ça ne va pas pour Benoît Paire. Opposé au Coréen Kwon Soon-woo, 71e joueur mondial, au premier tour du tournoi de Barcelone, le Français s’est incliné (6-4, 6-4). Très en colère après avoir perdu le premier set, il a fracassé sa raquette à de nombreuses reprises contre la terre battue catalane, avant de regagner sa chaise, dépité d’avoir concédé deux balles de break en fin de set. Une raquette déjà balancée dès le premier jeu de service.

Ces gestes d’humeur sont le symbole d’un début de saison très délicat pour le Français, qui reste sur huit éliminations consécutives au premier tour sur le circuit ATP (Cordoba, Buenos Aires, Rio, Acapulco, Indian Wells, Miami, Monte-Carlo et Barcelone). En Catalogne, il a cédé sur la quatrième balle de match de son adversaire sur une grosse double faute.

La forme est bonne

À Monaco, après sa défaite face à Lorenzo Musetti, le 61e joueur mondial pensait avoir trouvé une réponse à ses problèmes: « C’est dur, c’est des moments dans ma tête où je suis fébrile et où le match tourne. Autant on peut me critiquer, me dire que je ne fais pas tous les efforts, là j’ai fait tous les efforts possibles. »

Si selon ses dires le physique n’a rien à voir avec ces défaites, Paire a pointé son mental, trop friable en ce moment. « Tu as beau être bien préparé, si tu arrives au match en étant stressé, la pression te rattrappe et tu ne te sens pas bien sur le court. Je ressentais moins ça quand je m’entrainais moins, déplorait le Français la semaine passée. C’est difficile j’ai toujours été un ‘matcheur’, je détestais perdre. Au final ce n’est pas la colère de perdre mais de la déception de se retrouver comme ça sur le court. »

S’il n’a « pas envie d’aller voir un psy », Paire prefère voir le verre à moitié plein. Selon lui, ce n’est qu’une question de temps avant que ça ne revienne : « Il faut juste gagner un ou deux matchs », résumait-il. Il faudra attendre un peu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent