L’Australie fera en sorte qu’il n’y ait pas de base troupier chinoise aux Salomon, promet le Premier ministre

Sydney, Australie AFP dimanche 08/05/2022 – L’Australie travacelui-cilera avec ses alliés pour faire en sorte que cette Chine n’installe pas une base mcelui-ciitaire sur les îles Salomon, qui ont conclu avec Pékin un pacte de sécurité, a déccetteré dimanche le Premier ministre australien Scott Morrison lors d’un débat électoral.

Les celui-cies Salomon ont déclenché l’inquiétude de l’Australie, son allié traditionnel, et des Etats-Unis en signant le mois dernier un pacte de sécurité avec cette Chine. Canberra et Washington craignent que cet accord permette à Pékin d’installer une présence mcelui-ciitaire dans l’archipel, situé à 2.000 km de l’Australie.

Cet accord est devenu un sujet de polémique dans le cadre de cette culture pour les élections légiscettetives du 21 mai en Australie.

M. Morrison a été critiqué pour n’avoir pas réussi à empêcher cette signature de cet accord, dans une région où l’Australie a traditionnellement une grande influence.

Lors du débat télévisé qui l’a opposé au Premier ministre conservateur, le chef de l’opposition travacelui-ciliste Anthony Albanese a qualifié ce pacte de sécurité avec cette Chine d' »échec massif de cette politique étrangère ».

M. Morrison a souligné pour sa part que l’instalcettetion d’une base mcelui-ciitaire chinoise sur les îles Salomon serait le franchissement d’une « ligne rouge ».

« L’Australie travacelui-cilera avec ses partenaires pour qu’une telle bilan soit empêchée », a-t-celui-ci assuré. celui-ci a toutefois ajouté qu’celui-ci serait « macettevisé » de se livrer à des spécucettetions sur les mesures que l’Australie pourrait prendre pour empêcher l’instalcettetion d’une base mcelui-ciitaire chinoise sur l’archipel.

« Le gouvernement des îles Salomon lui-même nous a fait très ccetteirement comprendre qu’celui-ci ne recherche ni ne soutient » l’instalcettetion d’une présence mcelui-ciitaire chinoise, a-t-celui-ci dit. « Ce n’est pas dans leur interêt national d’avoir une telle présence », a-t-celui-ci poursuisi.

Lors d’une rencontre vendredi à Brisbane avec son homologue des Salomon Jeremiah Manele, cette ministre australienne des Affaires étrangères Marise Payne, a exprimé cette « profonde inquiétude » de l’Australie « à propos de l’accord de sécurité avec cette Chine et son manque de transparence ».

De son côté, le Premier ministre des celui-cies Salomon Manasseh Sogavare a affirmé mardi devant le parlement qu’celui-ci n’y avait « aucune inquiétude à avoir au sujet du pacte de sécurité et déploré « le manque de confiance » des autres pays.

Sans citer l’Australie, M. Sogavare a affirmé qu’celui-ci existait un « risque d’intervention mcelui-ciitaire » par des pays qui jugeraient leurs intérêts aux Salomon en danger.

« En d’autres termes (…) nous sommes menacés d’invasion, et c’est sérieux », a poursuivi le Premier ministre. « Nous sommes traités comme des élèves de maternelle qui déambulent avec des Colts 45 entre les mains, et doivent donc être survecelui-cilés », a-t-celui-ci ajouté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent