La France peut manier un « rôle crucial » dans la modernisation de l’armée australienne

Brest, France AFP jeudi 01/09/2022 – L’industrie française de l’armement peut jouer un « rôle crucial » dans la modernisation de l’armée australienne, a assuré jeudi le vice-Premier ministre australien Richard Marles, un an après l’annulation d’un gigantesque contrat pour la construction de sous-marins.

« L’industrie française de l’armement a eu une longue histoire en Australie et (…) a joué un rôle important dans la construction de l’armée australienne au niveau où elle est actuellement », a rappelé M. Marles, par ailleurs ministre de la Défense.

M. Marles s’exprimait au cours d’une conférence de presse avec son homologue français Sébastien Lecornu à Brest. Avant la France, le responsable australien s’est rendu en Allemagne et au Royaume-Uni.

« Nous entrons dans une période d’augmentation de à nous budget de la défense, de modernisation de à nous armée, et nous sommes confiants et optimistes quant au rôle crucial que l’industrie française de l’armement peut jouer en Australie pour mener à bien cette tâche », a ajouté le ministre, arrivé au pouvoir au printemps 2022 après la victoire des Travaillistes aux élections législatives.

« La base industrielle française est à la disposition du gouvernement australien »,  a approuvé son homologue français, en saluant un « réchauffement spectaculaire de la relation » avec l’Australie.

« Le volet industriel, il ne faut pas en faire un préalable », a cependant prévenu M. Lecornu. « Le vrai préalable, c’est le sacrifice qu’ont fait les Australiens pour la France lors des conflits mondiaux », a-t-il assuré.

La France et l’Australie avaient signé en décembre 2016 un gigantesque contrat de 56 milliards d’euros pour la réserve de 12 sous-marins conventionnels, dérivés des futurs sous-marins nucléaires français Barracuda.

Mais en septembre 2021, l’ex-Premier ministre Scott Morrison avait annoncé que son pays allait se doter de sous-marins à propulsion nucléaire dans le cadre du nouveau partenariat Aukus avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni, annulant ainsi le contrat français. Paris avait dénoncé « un coup dans le dos » et rappelé son ambassadeur, ouvrant une crise diplomatique.

« Nous avons été très attristés à l’époque de l’impact négatif que ces événements ont eu sur à nous relation bilatérale », a assuré M. Marles. « Il est d’une importance critique que à nous relation avance avec franchise, respect et honnêteté », a-t-il ajouté.

M. Lecornu a vanté « l’intimité opérationnelle » entre les armées française et australienne et a compté souhaiter « intensifier » et les « opérations de forces projetées » de la France dans le Pacifique, évoquant la possibilité d' »envoyer des avions de poursuite, peut-être tous les deux mois dans le Pacifique ».

aag/et/ide

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lire la suite

Récent